Partagez !
  • 33
    Partages

L’arthrose est une affection fréquente chez le chien. Et pas seulement chez le chien âgé. Des solutions naturelles comme l’aromathérapie peuvent vous permettre de soulager ses symptômes douloureux et de ralentir son évolution.

Il s’agit d’une affection chronique dégénérative des articulations.

Les lésions sont d’abord cartilagineuses puis synoviales et enfin osseuses. Elles sont irréversibles.

Origines de l’arthrose canine

  • L’arthrose du chien peut être d’origine primaire comme c’est souvent le cas chez le chien âgé.
  • Ou elle peut être secondaire, c’est la forme la plus fréquente, causée par exemple par un défaut d’aplomb ou une surcharge pondérale. On ne le répètera jamais assez : ne laissez pas votre chien en surpoids, cela ne le rend pas heureux et est mauvais pour sa santé.

Les symptômes de l’arthrose

Les signes cliniques de l’arthrose sont les suivants :

  • La douleur : Comme chez l’humain, la douleur s’exprime le plus souvent à froid.

Elle peut être à l’origine de boiterie

  • La raideur ou limitation fonctionnelle : L’articulation étant remaniée, ceci provoque une limitation articulaire et peut aboutir à l’ankylose
  • Des déformations articulaires voire des craquements à la mobilisation.

Le diagnostic d’arthrose

Le diagnostic se fait chez votre vétérinaire par l’examen clinique principalement, et éventuellement à la réalisation de radiographie.

arthrose-canine

Le traitement classique

  • Il comprend le traitement étiologique qui prévient ou soigne l’arthrose minime et débutante. Cela peut être le cas en cas notamment d’instabilité ou par la réparation de fracture.
  • D’autre part le traitement antiinflammatoire et souvent indispensable car l’articulation est le siège d’une inflammation importante qui contribue à la création d’un cercle vicieux qui auto aggrave l’arthrose de votre chien.

 On utilise des anti-inflammatoires non stéroïdiens.

En diminuant la douleur, ils permettent entre autres à votre chien, de ne pas perdre trop de masse musculaire.

On peut associer un traitement de fond qui vise à ralentir le processus la dégradation du cartilage.

De nombreux fabricants de croquettes et compléments alimentaires se sont penchés sur ce sujet.

Ces types d’alimentation spécialisée contiennent notamment de la chondroitine sulfate, de la glucosamine, ou de l’acide hyaluronique.

Le traitement associé

Le traitement associé est important.

Il s’agit de maintenir une activité physique modérée pour votre chien afin de maintenir sa masse musculaire, mais aussi d’améliorer la nutrition de ce dernier.

Les gens qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le nettoyage et la désodorisation au quotidien grâce aux huiles essentielles

Le but étant de réduire la destruction du cartilage.

 Il faudra aussi veiller est-ce que votre chien n’ait pas d’excès pondéral.

Il est important de noter que l’utilisation au long cours d’anti-inflammatoires n’est pas sans dangers. Il existe en effet de nombreux effets secondaires et ces traitements sont à utiliser avec précaution notamment chez le vieux chiens (risque d’insuffisance rénale par exemple)

L’efficacité des anti-inflammatoires est limitée dans le temps et il faut faire attention au risque d’insuffisance rénale aiguë ou d’ulcère gastrique entre autres.

C’est pourquoi nous allons voir certaines médecines dites douces pour remplacer ou compléter le traitement classique.

  • Ces médecines alternatives ne dispensent pas bien sûr, des mesures hygiéniques générales –
    • Comme une alimentation équilibrée,
    • Une perte de poids si nécessaire
    • Et le maintien de l’exercice.

La phytothérapie

La phytothérapie est utilisée par les hommes depuis toujours pour soulager de nombreux maux.

Certaines formes ne sont pas facilement utilisable chez l’animal comme c’est le cas pour les tisanes par exemple.

 La gemmothérapie

Il s’agit de l’utilisation de tissus embryonnaires végétaux ou de bourgeons.

Les plantes utilisées pour l’arthrose, principalement pour leurs vertus anti-inflammatoires sans l’harpagophytum, La reine des prés, le cassis.

L’ortie et la presle régulent le métabolisme du cartilage.

Le ginkgo, le romarin, et le pissenlit ont une action générale de protection et de drainage de l’organisme

L’aromathérapie

Les huiles essentielles ont parfois des vertus différentes de celles de la plante dont elles sont extraites.

 Leur nature lipidique permet la pénétration à travers les membranes cellulaires.

Les huiles essentielles doivent être utilisées avec précaution.

Leur intérêt dans l’arthrose est principalement d’usage local.

Elles sont utilisées lors de massage.

Il peut s’agir de massage articulaire ou aussi des muscles endoloris environnants.

L’homéopathie

Il conviendra de voir avec votre vétérinaire s’il juge l’homéopathie intéressante dans le cas de votre chien.

La micronutrition appliquée à l’animal

Certains oligo-éléments ont des rôles importants dans le fonctionnement et le mécanisme de l’arthrose.

Il s’agit du fer, de la vitamine B12, du cobalt, de l’iode, du fluor, et du manganèse entre autres.

Les associations les plus utilisées sont le manganèse associé au cobalt,

et le cuivre-or-argent.

L’extrait de moules aux orles verts ou le lyprinol® sont efficaces dans le traitement de fond de l’arthrose peu avancée aussi bien chez l’homme que chez le chien.

Les gens qui ont lu cet article ont aussi lu :  L'Hygiène bucco-dentaire canine : réduire le tartre et la gingivite grâce aux Huiles essentielles

L’apport d’acides gras oméga 3, notamment par l’huile de poisson en complément alimentaire, joue un rôle anti inflammatoire primordial pour diminuer l’inflammation chez le chien arthrosique.

L’acupuncture

Certains praticiens proposent l’acupuncture pour soulager le chien.

L’ostéopathie

Il s’agit d’une technique manuelle qui permet de soulager transitoirement l’animal arthrosique.

La physiothérapie

 La physiothérapie est particulièrement intéressante en cas d’arthrose.

On associera des massages avec utilisation éventuelle d’huile essentielle.

massage-chien-arthrose

Il peut s’agir :

  • D’effleurage,
  • De pression glissée par exemple,
  •  Mais aussi de pression statique plus profonde,
  • De pétrissage,
  • De frictions,
  • De palper rouler
  • Ou encore de vibrations.

L’application superficielle de chaud ou de froid est un moyen simple et peu coûteux de lutter contre la douleur.

Le froid à une action analgésique. Vous pouvez utiliser la douche, une serviette remplie de glace, des poches de froid pour sportifs ou des sprays cryogéniques.

A contrario l’application de chaleur provoquent le relâchement des muscles et réduit ainsi les spasmes. Elle a une action antalgique par l’intermédiaire de la production d’endorphines. Il est important de noter que ni la source de froid ni celle de chaud ne doit être directement en contact avec la peau. La durée d’application du chaud ou du froid est de 20 à 30 minutes.

Phytothérapie et aromathérapie

  • L’harpagophytum

Il permet de remplacer un anti-inflammatoire classique ou plus souvent d’en diminuer les doses administrées.

  • Le cassis

Il est principalement utilisé sous sa forme gemmothérapique.

Il a une action inflammatoire en diminuant la synthèse de prostaglandines. Son action s’observe aussi bien pour les inflammations aiguës que chronique. Il a également une activité chondroprotectrice. Il peut être utilisé pour lutter contre la douleur chronique ou dans le cas de crise de douleur aiguë.

Son effet chondroprotecteur supplémentaire en fait un remède très prisé contre l’arthrose.

  • La reine-des-prés

Son activité est proche de celle de l’aspirine. Elle est donc déconseillée chez les individus hypersensibles aux dérivés salicylés. Elle peut elle aussi être prescrite en cas de phénomène inflammatoire aiguë ou chronique. Elle est intéressante pour les poussées d’arthrose.

Ces poussées inflammatoires aiguës s’accompagnent souvent de douleurs musculaires et tendineuses que la reine-des-prés saura soulager.

  • L’HE d’encens oliban

Cette huile essentielle est immunostimulante.

  • La vigne rouge

Cette plante est prescrite dans le traitement symptomatique des douleurs de l’arthrose. Elle agit sur les processus de néoformation osseuse dont les déformations articulaires.

  • Les huiles essentielles : ma solution préférée

Leur utilisation se fait principalement grâce à la réalisation de massages chez le chien. Cependant la présence du pelage complique leur utilisation.

Les gens qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment Traiter la Gale de boue du Cheval ? Le Guide Complet

De même que leur forte odeur, qui peut être parfois désagréable pour les animaux.

Le risque de léchage est variable selon la localisation du massage.

Les huiles essentielles seront utilisées diluées dans une huile végétale comme par exemple pour le chien :

  • L’huile d’olive,
  • De soja,
  • D’avocat,
  • De pépins de raisin,
  • De germes de blé,
  •  Ou encore d’amande douce.

Le mode d’application le plus aisé pourrait être le gel.

On peut par exemple diluer une huile essentielle dans du gel d’aloe vera.

Ceci permet une bonne pénétration sans toutefois souiller le pelage.

L’HE de COPAIBA

Elle est utilisée en première intention chez le chien et possède des vertus anti-inflammatoires puissantes. Si vous n’en retenez qu’une, c’est celle-ci.

Elle est également antidouleurs et stimule la circulation sanguine.

Attention elle est déconseillée chez l’enfant, ne la laissez pas à portée de main.

On la diluera au 1/3 dans du gel d’aloé-véra ou une huile végétale neutre, comme celles précédemment citées.

Les autres huiles essentielles utilisables en seconde intention sont :

Les HE de :

  • Sapin baumier
  • Épinette noire
  • Encens
  • Hélichryse
  • Lavande vraie
  • Lemongrass
  • Marjolaine
  • Myrrhe
  • Muscade
  • Menthe poivrée
  • Vétiver
  • Bergamote

Elle est utilisée pour ses vertus anti-inflammatoires

  • Menthe poivrée
  • Giroflier
  • Laurier noble
  • Eucalyptus citronné
  • Camomille
  • Romarin
  • Géranium rosat
  • Le cyprès et la marjolaine ont une action bénéfique sur la circulation locale.

En conclusion

L’arthrose du chien est une affection fréquente et contraignante aussi bien pour le chien, que pour son maître. Cette dégénérescence des cartilages articulaires est auto-aggravée par des manifestations inflammatoires et douloureuses.

Le traitement classique consiste en l’utilisation de médicaments inflammatoires et de chondroprotecteurs.

Les méthodes alternatives sont utiles pour compléter le traitement de l’arthrose.

 Elles peuvent en effet agir à différents niveaux en régulant la progression de la destruction articulaire, en rétablissant la biomécanique articulaire, et en régulant le métabolisme du cartilage.

Elles peuvent aider le chien dans la phase aiguë ou chronique de douleur arthrosique.

Leurs effets thérapeutiques sont polyvalents, de même que leurs modes d’action et leur forme galénique.

On veillera donc à adapter le traitement pour chaque animal. Ces médecines sont peu invasives, peu coûteuses et présentent de faibles risques d’effets secondaires.

À ce titre il convient évidemment de les essayer dans le traitement de l’arthrose pour soulager votre animal. Qu’en pensez-vous ?

Références :

thèse vétérinaire lyon 2006

traité d’aromathérapie vétérinaire ADR II

J’espère que cet article vous a plu,

N’hésitez pas à me laisser vos commentaires ci dessous, et si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas non plus à me poser vos questions, j’y réponds toujours avec plaisir.

Estelle

À très bientôt.

Vous pouvez me suivre sur

  • 33
    Partages

Vos Fiches Aroma OFFERTES

  •  Découvrez les principales HE et leurs propriétés
  •  Utilisez les HE sans risque pour vos animaux
  •  Soignez les à hauteur de leur amour
  • ✅ Des conseils pratiques
  •  des recettes et simples efficaces

Merci :) Vous venez de recevoir mon guide sur votre boite email







Les HE sans risque POUR VOS ANIMAUX grâce à mon guide OFFERT

%d blogueurs aiment cette page :